2Bill News: La DSP2

Le blog du site de www.2bill.fr vous parle aujourd’hui de la directive européenne sur les services de paiement (autrement appelée DSP2) qui a pour but de favoriser la concurrence, la sécurité et l'innovation. 

Elle induit la mise en place de normes de sécurité très approfondies pour les paiements en ligne dans le but de renforcer la confiance des utilisateurs lorsqu’ils effectuent un achat sur le web.

Les mesures imposées dans les normes techniques de réglementation de la DSP2 sont la réponse à deux problématiques : faire en sorte que les consommateurs soient protégés de la fraude et établir des conditions équitables de concurrence sur le marché du paiement en ligne.

Les prestataires de services de paiement doivent désormais demander une authentification forte lorsqu’ils effectuent des opérations de paiement ou lors de services en découlant.
Il s’agit des banques mais aussi des autres établissements de paiement. L’authentification forte réside en une suite d’exigences et de normes prédéfinies qui deviennent désormais obligatoires. Elle devient la condition pour pouvoir effectuer une transaction en ligne ou parfois même juste pour accéder à son compte en banque.

L’utilisateur va donc devoir prouver son identité avec deux éléments parmi les trois suivants:
-un appareil que seul l’utilisateur possède 
-un mot de passe ou code personnel
-un élément propre au client (reconnaissance vocale, empreinte digitale)

Cette directive forte devrait réduire drastiquement la fraude en ligne puisqu’en théorie, et sauf exceptions prédéfinies, toutes les transactions devraient y être soumises. Cela nécessite évidemment la mise en place de systèmes techniques chez les banques et prestataires permettant l'exécution de la DSP2. Certaines exceptions ont été prévues. Voici les exceptions prévues par la DSP2 :

1/ Ce qu’on appelle les opérations MOTO (commande par e-mail ou téléphone) qui ne sont pas des commandes en ligne.
2/ Les listes blanches : chaque usager peut établir sa propre liste de bénéficiaires en lesquels il a confiance dans le but de les exempter d’authentification forte auprès de sa banque.
3/ Les transactions faites avec une carte d’affaire ne sont pas concernées par les directives de la DSP2.
4/ Les paiements pour une transaction d’un montant allant de 1 à 30 euros seront contrôlés de façon aléatoire suivant l’évaluation du risque de fraude chez l’acquéreur mais aussi chez l’émetteur de la carte bancaire qui effectue l’opération.
5/ Les transactions se passant entre l’Europe et un autre continent ne seront pas concernées par l'authentification forte.
6/ Les transactions récurrentes ou abonnements seront aussi exemptées si leurs montants ne changent pas. Dès la deuxième transaction du même montant, l’authentification forte ne sera plus exigée.

Néanmoins, si le montant varie, elle sera exigée à chaque changement.

L’équipe du blog 2Bill.fr espère que cet article vous aura apporté des informations utiles et reste disponible si vous avez des questions sur le sujet.
 
 
 
 


Posts les plus consultés de ce blog

2Bill News: Récapitulatif des plafonds de paiement sans contact en Europe

2Bill News: La carte American Express Centurion

2Bill News : Les évolutions du commerce en ligne pour le deuxième trimestre 2021