Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du décembre, 2021

2Bill.fr : Les cartes Mastercard pour payer en crypto

Le blog de www.2bill.fr aborde aujourd’hui le sujet des crypto-monnaies.  Beaucoup de nouveaux projets incluent désormais l’utilisation de crypto-monnaies et Mastercard est l’un des acteurs innovant dans l’inclusion de la technologie blockchain en travaillant avec des partenaires dédiés.  Bon nombre de nouveaux outils apparaissent de façon mensuelle et l’intégration est en cours sur les marchés financiers. 2bill.fr vous en dit plus. Le géant Mastercard s’est associé à des plateformes spécialisées en crypto-monnaie établies en Asie-Pacifique telles que Bitkub, Amber Group ou Coinjar pour la création de cartes de paiement en crypto-monnaie. Le but est de permettre aux détenteurs, où qu’ils soient situés sur la planète, de convertir des jetons de crypto-monnaie en argent traditionnel.   Mastercard lance cette expérience pilote au sein de son programme mondial de cartes crypto et les entreprises retenues pour participer au projet sont les premières de la zone géographique incluant Taïwan

2Bill.fr : Lexique du vocabulaire à connaître pour la sécurité bancaire en ligne

Nous ne sommes pas tous des geeks ou des passionnés d'informatique. Pourtant, nous n’avons pas le choix que d’utiliser les nouvelles technologies pour effectuer des transactions bancaires que ce soit via des applications ou en ligne. La rédaction de www.2bill.fr vient à votre rescousse pour vous traduire les termes principaux à comprendre en matière de sécurité en ligne et de paiements. Lexique du vocabulaire de sécurité bancaire HTTPS , c’est l’acronyme de Hypertext Transfer Protocol Secure ou protocole de transfert hypertexte sécurisé. Le https positionné au début d’une URL atteste que le site internet est sécurisé. Le 3D secure , c’est le nouveau protocole de sécurisation des paiements en ligne par carte bancaire qui permet d’authentifier le titulaire du compte lors d’une transaction en le redirigeant vers le site internet de son établissement bancaire et en lui demandant de saisir une information qu’il va recevoir sur son téléphone. La double authentification , c’est un protoco

2Bill.fr : Alerte aux faux conseillers bancaires

La rédaction de www.2bill.fr vous met en garde face aux fraudes par téléphone. De plus en plus de fraudeurs tentent de se faire passer pour des conseillers bancaires afin de vous soutirer des informations confidentielles. Ils vont tenter de vous faire réaliser des opérations sur votre compte. Cette technique de plus en plus répandue est nommée « ingénierie sociale ». Ils font appel à des mécanismes de défenses psychologiques pour obtenir des informations. Les fraudeurs se servent de la peur et de l'angoisse en se faisant passer pour le sauveur pour aboutir à leur fin. Un exemple bien connu de fraude est un supposé appel de votre banque. Une personne ayant réussi à récupérer vos informations confidentielles se présente comme un conseiller de votre banque ou comme le service fraude. Elle vous alerte qu’un achat suspect a été réalisé avec votre carte bancaire et vous rassure en vous disant qu’il est encore possible d’annuler l’opération. Vous voyez le mécanisme qui vous fait passer d

2Bill.fr : 5 situations où le paiement en espèce peut être refusé par un commerçant

L’équipe éditoriale de www.2bill.fr vous parle aujourd’hui des différents cas où le paiement par cash, que ce soit en pièces ou en billets, peut être refusé en France.  En théorie, en France, c’est précisément le seul moyen de paiement qui ne peut pas être refusé dans un magasin.  Mais la crise liée à la Covid-19 et la mise en application des gestes barrières a quelque peu bouleversé les habitudes et certains commerçants se sont mis à refuser la monnaie comme moyen de paiement.  L’Etat et les services concernés ont même été contactés pour cela de nombreuses fois, au point qu’une préfecture, celle du département 29, a émis un rappel concernant le fait que les mesures prises pour lutter contre la pandémie n'incluent pas le refus de la monnaie. Ces mesures sont détaillées dans la loi du 23 mars 2020 relative à l’état d’urgence sanitaire et les ordonnances d’application. Cela pourrait même relever de la discrimination et être illégal, donc répréhensible. L’amende correspondante peut