2Bill News : La baisse de 40% du pouvoir d'achat des français en 2020

Aujourd’hui la rédaction du blog de www.2bill.fr s’intéresse au sujet du découvert bancaire en France et plus particulièrement à celui du pouvoir d’achat des français suite à la pandémie de Covid-19.
Selon une étude effectuée par Panorabanques et Poll&Roll, la capacité des français à consommer en 2020 a diminué pour plus de 40% des français et de plus en plus de français sont obligés d’utiliser un découvert bancaire. 


Environ 50% des français ont dû y avoir recours l’année dernière, parfois en découvert autorisé sur une longue période, avec les frais que cela implique. Plus de la moitié des français considèrent que leur pouvoir d’achat est suffisant. 5% pensent quant à eux avoir un pouvoir d’achat plus élevé.

Sur les 43% de personnes en France déclarant avoir vu leur pouvoir d’achat diminué, plus de 60% de personnes estimant avoir un pouvoir d’achat déjà trop faible ont vu ce même pouvoir d’achat diminué encore plus.

Dans cette tranche des personnes en France les plus concernés par le découvert bancaire se trouvent les 18 - 34 ans ainsi que les français gagnant moins de 1500 € par mois.

Et à l’inverse, plus de 20% des français ayant un pouvoir d’achat élevé déclarent avoir vu celui-ci encore augmenté. 

Un peu moins de 15% des personnes ont fait un report de leurs charges mensuelles de crédit fixe, type crédit immobilier ou consommation pendant les confinements.

Pour pouvoir assumer leurs charges malgré la crise, près de 50% des personnes en France ont donc eu recours à l'utilisation de leur découvert bancaire ; il faut savoir que 80% des français possèdent une autorisation de découvert bancaire. 

Un peu moins de 10% des personnes à découvert au minimum une fois par an sont obligés de payer les frais de découvert, faute d’autorisation. 

Pour ce qui est des explications à l’utilisation du découvert bancaire, la première est évidemment le fait de faire face à une situation quotidienne difficile. Ensuite, les motifs cités sont la dépense inopinée ou le mauvais suivi des finances. 

Il faut savoir qu’un découvert bancaire n’est pas gratuit. Tout d’abord il y a une cotisation annuelle qui correspond à des frais de dossier et qui coûte en gros 10 euros.

Ensuite, pour utiliser le découvert, il y a ce qu’on appelle les agios. C’est un montant calculé différemment d’une banque à l’autre et le calcul sera défini à l’ouverture du compte (frais fixe et/ou pourcentage).

Le découvert, d’autant plus lorsqu’il s’agit d’un découvert bancaire non autorisé, possède un coût très élevé pour les français, même si ce coût diffère d’une banque à l’autre. 

Certaines banques, notamment des banques en ligne comme BforBank, Fortuneo ou Boursorama Banque proposent des tarifs abordables pour le découvert bancaire en ne facturant pas la lettre d’information envoyée au compte débiteur non autorisé ou la commission d’intervention (ces deux éléments sont normalement facturés).

Toute la rédaction de www.2bill.fr vous souhaite une excellente journée.


Posts les plus consultés de ce blog

2Bill News: Récapitulatif des plafonds de paiement sans contact en Europe

2Bill News : Les évolutions du commerce en ligne pour le deuxième trimestre 2021

2Bill News: Les progrès à faire sur le paiement dans le e-commerce