Accéder au contenu principal

2bill.fr : L’évolution du projet European Payments Initiative

 


Le 25 mars 2022, le site Omdia publiait un article au sujet du projet EPI. Aujourd’hui, l’équipe de rédaction 2bill.fr a le plaisir de vous le traduire.

Après vous avoir parlé de la carte crypto de Visa et des conséquences de la guerre en Urkaine pour Visa et Mastercard, nous vous parlons aujourd’hui de l’évolution du projet EPI

(European Payments Initiative). Un projet initié par les banques européennes qui souhaitent se détacher de Visa et de Mastercard.


[TRADUCTION DE L’ARTICLE]

L'ambition de créer une alternative européenne à Visa et Mastercard est tombée à plat après que vingt banques se soient retirées du projet, obligeant les treize banques restantes à abandonner le projet initial. La création d'un réseau de paiements par carte concurrent à Visa et Mastercard se recentre finalement sur le développement de sa deuxième composante : un porte-monnaie numérique doublé d’un système de paiement instantané.

L'Europe veut réduire sa dépendance au duopole Visa/Mastercard

En Europe, les réseaux de cartes tels que Visa et Mastercard dominent les banques. Pour limiter leur dépendance à ces réseaux, les grandes banques de la zone euro ont eu l’idée de mettre en place un système de paiement numérique qui ne repose pas sur les deux leaders du secteur. C’est ainsi que le projet Pan-European Payment System Initiative (PEPSI), très rapidement renommé European Payments Initiative (EPI) voit le jour.

L’ambition est d’utiliser les paiements de compte à compte (A2A), en favorisant les paiements alternatifs tels que SEPA (Single Euro Payments Area) et iDeal déjà bien implantés en Europe. EPI a dans l’espoir de devenir aussi populaire que l’UPI, (Unified Payments Interface), un modèle de paiement virtuel indien. À terme, l'objectif est de rassembler les consommateurs et commerçants européens autour de ce système de paiement. Malheureusement, quand l’initiative EPI lance un appel à l’argent public en novembre 2021, le projet est coupé dans son élan. Les bailleurs de fonds privés ne souhaitent pas investir et les commerçants ne souhaitent pas l’utiliser.

Le projet EPI est la seconde initiative majeure du secteur à se dérouler en 2022. Avant le projet Diem de Meta Platform de janvier. Le système de paiement stablecoin, basé sur la blockchain, n'a pas obtenu l'approbation réglementaire et ses actifs ont ensuite été vendus à Silvergate Capital.

EPI 2.0 : Portefeuilles numériques

Le projet EPI n’est pas totalement stoppé pour autant. Au contraire, il pivote et met l’accent sur le développement d’un portefeuille numérique paneuropéen. La tendance est aux actifs virtuels depuis des années, de plus, la pandémie du COVID-19 a grandement impacté les évolutions numériques. Une belle opportunité pour le projet EPI.

Les chiffres de l'enquête Digital Consumer Insights 2020 d'Omdia (une étude menée auprès de 12 000 consommateurs dans 12 zones géographiques clés) le prouvent. 80% des personnes interrogées utilisaient des applications de paiement mobile. Selon l'enquête ICT Enterprise Insights Merchant 2021/22 d'Omdia, 40 % des commerçants européens les intègrent aujourd’hui dans leurs trois principales priorités.

Les portefeuilles numériques sont, de fait, la meilleure plateforme pour l’usage de la cryptomonnaie. Au vu du rôle que pourrait jouer l'EPI dans la normalisation à grande échelle de la cryptomonnaie, le projet voit son second souffle arriver.

La BCE approuve les paiements électroniques

La Banque centrale européenne (BCE) a officiellement accepté un nouveau cadre de surveillance des paiements électroniques qui inclura la couverture des pièces stables et d'autres actifs cryptographiques. En juillet 2021, la BCE annonçait également qu'elle envisageait activement de créer une version numérique de l'euro.

De son côté, l'Europe explore depuis longtemps les monnaies numériques des banques centrales. Une monnaie numérique de banque centrale (CBDC), est une forme de monnaie fiduciaire numérique émise par la banque centrale d'un pays. Cette forme de monnaie à un cours légal dans le pays en question . La Riksbank, la banque centrale suédoise, est peut-être la plus avancée et gère actuellement un projet pilote d'e-krona. La Banque de France, la Banque nationale Suisse et le BIS Innovation Hub ont également cherché à développer leur propre CBDC. Ce projet les a amenés à se questionner sur les règles transfrontalières des actifs numériques. L'idée de créer une plateforme compatible à chaque registre distribué est à l'ordre du jour.

Tout porte à croire que l’avenir est en train de se construire autour des actifs numériques, ce qui permettrait aux banques de se détacher des deux géants que sont Visa et Mastercard.

L'interopérabilité transfrontalière est reine pour EPI

L'interopérabilité avec les systèmes de paiement existants est l'exigence minimale absolue pour l'initiative européenne de paiement. Toutefois, les véritables avantages résident dans la fonctionnalité transfrontalière qui fonctionne pour les transactions mondiales. Pour que les paiements transfrontaliers soient validés, les membres de l'EPI doivent s’accorder sur des normes communes, qui pourront s'appuyer sur les principes des cryptomonnaies décentralisées qui s’appliquent aujourd’hui.

Les banques européennes reconnaissent la nécessité de mettre à niveau les systèmes bancaires de base hérités et doivent maintenant porter leur attention sur les paiements. Il s’agit de supprimer les bugs et d’évoluer pour s’adapter aux nouveaux modèles commerciaux créés par les banques, les cryptomonnaies et les portefeuilles numériques.

Il s’agit sans conteste d’un grand changement pour le projet EPI qui perd plus de la moitié de ses membres. Néanmoins, cette belle réactivité montre une certaine capacité d’adaptation. Si l'initiative EPI arrive également à accélérer la mise en œuvre de l'euro numérique grâce à un portefeuille EPI avec une interopérabilité intégrée à sa base, elle pourra certainement créer une solution de paiement unifiée adaptée à l'Europe.

L’équipe de 2bill est heureuse de vous avoir traduit cet article.
__
Crédits : Article original - Auteur - Philip Benton, analyste principal, Services financiers

Crédit photo : Création canvas pro -  Image drapeau europe AleksandarNakic

Posts les plus consultés de ce blog

Comment retrouver l’origine d’un paiement en ligne ? - Le Mag de 2Bill.fr

  Il vous est déjà arrivé de vous questionner sur la provenance d’un paiement ? Vous avez annulé une commande et vous voulez vous assurer que vous ne serez pas débité ? Cet article, rédigé par l’équipe éditoriale de 2bill.fr vous montre les différentes manières de retrouver l’origine d’un paiement en ligne et de vous y opposer, le cas échéant. Demandez à consulter l'historique de vos paiements Le rendez-vous avec un conseiller La première solution pour savoir d’où vient ce prélèvement est d’aller voir votre conseiller bancaire dans votre agence. Il vous donnera votre relevé et l’historique bancaire. Ainsi, vous pourrez consulter les derniers paiements de votre carte bancaire. Si cette solution était la plus fiable et la plus courante, il y a quelques années, vous pouvez toutefois éviter ce déplacement et consulter directement vos transactions bancaires en ligne. Les avantages du rendez-vous avec votre banquier Bien que cette méthode soit la moins rapide, votre conseiller bancaire

2Bill.fr : Les progrès à faire sur le paiement dans le e-commerce

Une récente étude faite à la demande de Stripe par le cabinet Edgar, Dunn & Company met en lumière les difficultés des clients du e-commerce lorsqu’ils arrivent sur une page de paiement. L’équipe éditoriale du Blog de www.2bill.fr vous en détaille certains aspects. Certaines mauvaises habitudes peuvent provoquer des abandons en cours d’achat liés au parcours de paiement qui ne serait pas optimal. Un peu comme si vous abandonniez votre panier de courses à la caisse du supermarché.  L’étude en question a été faite en Europe et révèle que plus de 90% des formulaires de paiement en France possèdent de multiples erreurs basiques.  Les éléments cruciaux sont l’optimisation pour les pages mobiles, la sécurité et la confiance du client mais aussi tout simplement la conception du formulaire en lui-même. Pourtant, suite à la pandémie de Covid-19 et aux confinements successifs, plus d’un tiers des personnes interrogées en France ont dit avoir multiplié par deux leurs achats en ligne en 2020

2Bill.fr : Les cartes Mastercard pour payer en crypto

  Le blog de www.2bill.fr aborde aujourd’hui le sujet des crypto-monnaies.  Beaucoup de nouveaux projets incluent désormais l’utilisation de crypto-monnaies et Mastercard est l’un des acteurs innovant dans l’inclusion de la technologie blockchain en travaillant avec des partenaires dédiés.  Bon nombre de nouveaux outils apparaissent de façon mensuelle et l’intégration est en cours sur les marchés financiers. 2bill.fr vous en dit plus. Le géant Mastercard s’est associé à des plateformes spécialisées en crypto-monnaie établies en Asie-Pacifique telles que Bitkub, Amber Group ou Coinjar pour la création de cartes de paiement en crypto-monnaie. Le but est de permettre aux détenteurs, où qu’ils soient situés sur la planète, de convertir des jetons de crypto-monnaie en argent traditionnel.   Mastercard lance cette expérience pilote au sein de son programme mondial de cartes crypto et les entreprises retenues pour participer au projet sont les premières de la zone géographique incluant Taïw

2Bill.fr : Les sujets importants du e-commerce de 2022

  Aujourd’hui l’équipe www.2bill.fr vous parle des pratiques à suivre dans le domaine du e-commerce pour maintenir votre site parmi les plus compétitifs. Sur 2022, répondre aux consommateurs de la meilleure manière nécessitera d’être capable de proposer une offre de services multiples sur différents canaux. Le contenu sera également mis à l’honneur. Tout d’abord, le choix de plusieurs solutions de paiement devient primordial. Proposer du paiement par carte bancaire reste le moyen de paiement incontournable mais les autres solutions de paiement en ligne sont de plus en plus plébiscitées. Amazon Pay, Stripe, Paypal et autres solutions alternatives se doivent d’être présentes sur les pages de paiement.  Le paiement en plusieurs fois est aussi fortement recommandé si vous vendez des articles aux montants élevés, cette facilité de paiement est de plus en plus appréciée par les ménages suite à la crise de Covid-19. Une autre recommandation est celle d’abandonner l’obligation de création de

2Bill.fr : Lexique du vocabulaire à connaître pour la sécurité bancaire en ligne

Nous ne sommes pas tous des geeks ou des passionnés d'informatique. Pourtant, nous n’avons pas le choix que d’utiliser les nouvelles technologies pour effectuer des transactions bancaires que ce soit via des applications ou en ligne. La rédaction de www.2bill.fr vient à votre rescousse pour vous traduire les termes principaux à comprendre en matière de sécurité en ligne et de paiements. Lexique du vocabulaire de sécurité bancaire HTTPS , c’est l’acronyme de Hypertext Transfer Protocol Secure ou protocole de transfert hypertexte sécurisé. Le https positionné au début d’une URL atteste que le site internet est sécurisé. Le 3D secure , c’est le nouveau protocole de sécurisation des paiements en ligne par carte bancaire qui permet d’authentifier le titulaire du compte lors d’une transaction en le redirigeant vers le site internet de son établissement bancaire et en lui demandant de saisir une information qu’il va recevoir sur son téléphone. La double authentification , c’est un protoco

2Bill.fr : Alerte aux faux conseillers bancaires

La rédaction de www.2bill.fr vous met en garde face aux fraudes par téléphone. De plus en plus de fraudeurs tentent de se faire passer pour des conseillers bancaires afin de vous soutirer des informations confidentielles. Ils vont tenter de vous faire réaliser des opérations sur votre compte. Cette technique de plus en plus répandue est nommée « ingénierie sociale ». Ils font appel à des mécanismes de défenses psychologiques pour obtenir des informations. Les fraudeurs se servent de la peur et de l'angoisse en se faisant passer pour le sauveur pour aboutir à leur fin. Un exemple bien connu de fraude est un supposé appel de votre banque. Une personne ayant réussi à récupérer vos informations confidentielles se présente comme un conseiller de votre banque ou comme le service fraude. Elle vous alerte qu’un achat suspect a été réalisé avec votre carte bancaire et vous rassure en vous disant qu’il est encore possible d’annuler l’opération. Vous voyez le mécanisme qui vous fait passer d

2Bill.fr : Le montant maximum du paiement sans contact va-t-il être augmenté ?

L’édito du blog de www.2bill.fr vous parle aujourd’hui du montant du plafond du paiement sans contact et son évolution. Le paiement sans contact disponible sur la plupart des cartes bancaires est devenu très courant depuis le début de la pandémie de Covid-19. Le plafond était déjà passé de 30 à 50 euros en mai 2020. Aujourd’hui se pose la question de le passer à 100 euros, comme viennent de le faire les Anglais en l’augmentant à 100 livres sterling. Initialement, en France, le paiement sans contact a été limité à 20 euros. Il est ensuite passé à 30 euros en 2017.  Lorsque la pandémie de coronavirus a imposé les gestes barrières, le paiement sans contact est devenu la règle, dès qu’il était possible de s’en servir, et son montant a été revu à 50 euros pour faciliter les achats du quotidien pendant les périodes de confinement. Le nombre de paiements sans contact a augmenté de près de 40 % d’après le groupement des cartes bancaires.  Près de 50 % des paiements au total sont réalisés en

2Bill.fr : La carte crypto.com Visa

Le blog de www.2bill.fr vous renseigne sur la carte Crypto.com, une carte bancaire éditée par Visa. Outre le fait qu’elle est en métal, son autre grande particularité est de vous proposer des offres de cashback sur toutes vos transactions. De plus, elle est gratuite.  Cette carte rencontre donc de plus en plus de succès. Le principe est le suivant : vous transférez un montant sur votre espace personnel Crypto.com et ensuite, vous bénéficiez de 2% des sommes dépensées avec la carte. Le montant correspondant aux 2% est remboursé instantanément sur votre compte Crypto.com. Et cela fonctionne pour tout achat, dans n’importe quel pays et n’importe quelle devise. Les règles à suivre pour l’obtenir sont assez simples : pour la carte classique, il vous faudra faire un premier versement de 350 euros tout en sachant que cette somme sera bloquée pendant 6 mois.  Cette somme sera stockée en crypto-monnaie de Crypto.com (CRO), donc avec la possibilité de perdre ou de prendre de la valeur pendant

2Bill.fr : Qonto, la fintech française est devenue licorne

  2bill.fr vous partage l’actualité des licornes françaises en vous parlant de Qonto. La fintech Qonto vient de lever 486 millions d’euros, portant ainsi sa valorisation à plus de 4 milliards d’euros.  Créée en 2017, la société a mis au point une solution de services financiers et de  comptabilité destinée aux petites entreprises et aux indépendants. Qonto devient ainsi la 24ème licorne française. Depuis 2017, la start-up s’est développée en Espagne, en Allemagne et en Italie.  Qonto n'a pas le statut de banque mais d'établissement de paiement et n’a aucune agence physique. Vous pouvez ouvrir un compte bancaire professionnel en 10 minutes et bénéficier de tous les moyens de paiement : Iban français pour des virements internationaux, carte Mastercard, paiements mobiles et aussi dépôts de chèques et prélèvements d’un terminal de paiement. En juillet 2020, Qonto a atteint 100 000 clients. En une année, et en période pandémique, son portefeuille a doublé.   La première formule pro

2Bill.fr est-il un site internet frauduleux ?

  Vous vous inquiétez suite à un prélèvement effectué sur votre compte bancaire au nom de 2Bill.fr ? Dans cet article, notre équipe de rédaction prendra le temps de vous expliquer qui est réellement 2Bill.fr. Toute l'équipe de 2Bill.fr vous remercie par avance de votre lecture en espérant que cet article répondra à vos interrogations. Dans le cas contraire, vous pouvez contacter 2Bill.fr dès maintenant . 2Bill.fr : prélèvement inconnu Qu’est-ce que c’est 2Bill.fr ? Comme vous le savez certainement, il existe de nombreuses plateformes de paiement en ligne sécurisées qui permettent à des annonceurs de proposer leurs offres et services à leurs clients, tout en préservant leur anonymat et leur sécurité bancaire. La plateforme de paiement sécurisé est alors chargée des différents prélèvements bancaires à faire sur les comptes des clients souhaitant acheter les biens ou services proposés par l'annonceur. 2Bill.fr est l'une de ces plateformes sécurisées de paiement en ligne . L